Guatemala

guatemala

Le Guatemala est l’un des pays les plus riches et diversifiés d’Amérique centrale, mais avec un niveau d’inégalités si élevé que la majeure partie des femmes des populations indigènes souffrent d’exclusion.

Plus de la moitié des enfants indigènes souffrent de malnutrition chronique. Cette condition s’intensifie encore avec l’impact des catastrophes récurrentes et des sécheresses, alors qu’aucune mesure de changement structurel pouvant contribuer à prévenir et réduire les effets produits par les saisons hivernales sur les communautés les plus vulnérables n’existe.

Cette exclusion dont souffrent les populations indigènes, et en particulier les femmes, a atteint un niveau historique et se fait sentir dans l’accès trop restreint à la production, à la justice, à la participation politique et à la terre pour pouvoir garantir leur droit et faire entendre leur voix.

Oxfam au Guatemala

Au Guatemala, Oxfam est active dans les trois domaines suivants  :

  • Justice entre les femmes et les hommes : nos activités visent à permettre aux femmes indigènes et aux autres groupes en situation de pauvreté de s’organiser, de participer activement à la vie économique et politique  grâce à un meilleur accès aux lieux de pouvoir et de bénéficier d’une plus grande reconnaissance, ainsi que d’une répartition équitable des ressources existantes.
  • Territorialité et économie paysanne : nous mettons tout en œuvre pour que les communautés indigènes et paysannes, notamment les femmes, aient un droit de regard sur la gestion et l’utilisation de leurs terres et des ressources naturelles, en particulier dans les domaines de l’exploitation minière et de la production alimentaire. Dans cette optique, nous étudions la relation entre les consommateurs et les producteurs (rapports entre ville et campagne) comme facteur d’innovation.
  • Adaptation au changement climatique, préparation aux catastrophes et intervention d’urgence : nous cherchons à renforcer l’efficacité des institutions et des autorités en charge de la réduction des risques de catastrophe et des opérations d’urgence dans la protection, la préparation, l’intervention, l’aide et l’atténuation des effets pour les communautés vulnérables. Dans le domaine de l’adaptation au changement climatique, notre travail avec les jeunes et les femmes a une importance stratégique pour susciter le changement et promouvoir une culture des droits humains.