Accueil des migrants: "Des gens comme nous"