Iles Fidji

Archipel du Pacifique Sud composée de plus de 300 îles, les Fidji ont une population de plus de 854 000 habitant-e-s. Bien que les Fidji soient relativement urbanisées et connaissent un niveau de développement économique élevé par rapport aux autres pays mélanésiens, le creusement de l’écart entre riches et pauvres, l’instabilité politique et un manque de moyens de subsistance affaiblissent le tissu social du pays. La pauvreté s’aggrave et les discriminations et les violences faites aux femmes sont monnaie courante.

Les Fidji affichent l’une des plus fortes croissances démographiques du Pacifique : les moins de 29 ans représentent 60 % de la population. La production sucrière, le tourisme, l’industrie textile, l’extraction de minerais, l’exploitation forestière et la pêche constituent les principales sources de revenus du pays. En outre, 67 % de la population pratique une activité agricole vivrière. Cependant, comme pour la plupart des petits États insulaires, l’économie des Fidji est menacée par le volume limité de la production nationale, l’isolement géographique du pays et son exposition aux catastrophes naturelles. Compte tenu du manque d’emplois et des changements que subissent les structures communautaires, les jeunes font face à un risque particulièrement élevé de marginalisation sociale et économique.

Oxfam aux Fidji

Oxfam est présente dans les îles Fidji depuis le début des années 1990 et travaille actuellement avec deux partenaires locaux : FemLINK et le Centre du Pacifique pour la consolidation de la paix (PCP, Pacific Centre for Peacebuilding). Ses activités sont principalement axées autour des trois domaines suivants :

Autonomisation des femmes : Oxfam permet aux femmes de mettre en avant leurs propres priorités et de faire entendre leurs voix dans les décisions qui les concernent. Nous collaborons à l’émission de radio « FemTALK », de FemLINK, qui permet aux femmes rurales de s’exprimer sur des questions d’intérêt communautaire. Les témoignages ainsi recueillis servent à étayer les recommandations de politiques locales et nationales. Oxfam contribue en outre à renforcer FemLINK en partageant son savoir-faire avec l’organisation, en menant des évaluations de terrain et en apportant des ressources, sur le plan des coûts de diffusion ou du transport par exemple.

Renforcement des capacités : Oxfam accroît l’influence de FemLINK en renforçant ses relations avec d’autres ONG du Pacifique et en recherchant les fonds nécessaires à son développement. Nous contribuons notamment à financer un poste permanent au sein de FemLINK pour superviser les activités de radiodiffusion et assurer la liaison entre les communautés et les administrations publiques.

Sensibilisation à la justice sociale : Oxfam collabore avec le PCP afin de sensibiliser les populations à la réduction des conflits sociaux et à la promotion de la justice sociale. Nous aidons les communautés à comprendre les causes profondes de ces conflits, des inégalités et de la pauvreté et à élaborer des stratégies de consolidation de la paix et de cohésion sociale. Oxfam dispense en outre des formations à la mise en place de processus démocratiques et à la prise de décision inclusive. Ces formations sont principalement destinées aux jeunes leaders des différents groupes ethniques, mais aident aussi les populations à élaborer et partager des plans d’action communautaires.