Zimbabwe

Rural sustainable energy development project. Zimbabwe

Découvrez notre site Web d'Oxfam au Zimbabwe (en anglais)

Après des années de troubles politiques, sociaux et économiques, l’économie du Zimbabwe commence à se stabiliser. Bien que les denrées alimentaires de base soient désormais disponibles, leurs prix élevés empêchent les populations rurales pauvres d’y accéder. Dans le même temps, des conditions météorologiques imprévisibles rendent la tâche des producteurs et productrices agricoles plus difficile.

Oxfam au Zimbabwe

Oxfam s’attaque aux causes profondes de la pauvreté au Zimbabwe. Nous nous efforçons donc de réduire la marginalisation et d’aider les citoyennes et citoyens à exercer leurs droits pour qu’ils puissent vivre dans la dignité.

Oxfam estime essentiel de collaborer avec les autres organisations internationales et acteurs de la société afin de contribuer à renforcer la société civile au Zimbabwe. Notre action se fonde sur la reconnaissance d’une responsabilité collective et s’inscrit dans un cadre plus large qui favorise et renforce le pouvoir citoyen et le développement du pays.

Nos principaux axes d’action

Au Zimbabwe, notre action s’articule autour de quatre grands objectifs :

  • Sécurité des moyens de subsistance : aider les petits agriculteurs, notamment les femmes et les jeunes, à acquérir les moyens de gérer les risques et de parvenir à la sécurité alimentaire.
  • Autonomisation : donner aux femmes et aux jeunes marginalisés les moyens de devenir des citoyens actifs pour pouvoir remettre en question les relations de pouvoir inégalitaires et peser sur les décisions importantes concernant la gestion des ressources naturelles et communes.
  • Justice entre les femmes et les hommes : permettre aux femmes de faire valoir leurs droits sociaux, économiques, ainsi que sexuels et reproductifs, pour qu’elles puissent gagner en autonomie et jouer un rôle de premier plan dans la société.
  • Intervention humanitaire : en collaboration avec nos partenaires, intervenir dans les situations de crise humanitaire, mais aussi réduire les risques pour les ménages vulnérables et améliorer la capacité de ceux-ci à se rétablir.