Notre partenaire en Tunisie co-lauréat du prix Nobel de la Paix : un encouragement à poursuivre nos efforts

Photo de Najoua Makhlouf, présidente de la commission Femmes de l’UGTT avec d’autres activistes des droits des femmes dans la manifestation pour la parité dans la loi électorale en Tunisie. Photo : LET
Najoua Makhlouf, présidente de la commission Femmes de l’UGTT, partenaire d'Oxfam, défile avec d’autres militantes des droits des femmes lors de la manifestation pour la parité dans la loi électorale en Tunisie. Photo : LET

Ce n’est pas facile de suivre les pas de Malala Yousafi et d’autres grandes figures, mais c’est ce que le Quartet d’organisations tunisiennes vient d’accomplir avec l’attribution du prix Nobel de la Paix pour sa « contribution décisive à la construction d'une démocratie pluraliste en Tunisie ». Le Quartet regroupe l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), la Ligue tunisienne des droits de l’homme (LTDH), l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) et l’Ordre des avocats. En tant que partenaires de l’UGTT, nous sommes convaincus que les lauréats sont à la hauteur de cette récompense. A travers eux, c’est le courage de toutes les forces vives de la Tunisie que l’on salue et que l’on invite à poursuivre dans la même direction. 

Un hommage à la société civile dans son ensemble

Grâce au dialogue, le Quartet a permis de sortir la Tunisie d’une grave crise politique. A l’issue de débats, une feuille de route a été adoptée prévoyant la formation d’un gouvernement de « compétences nationales », l’adoption de la nouvelle constitution et la mise en place d’un calendrier électoral.

Oxfam se félicite de cette consécration internationale qui rend hommage à la société civile tunisienne dans son ensemble pour son rôle d’acteur du changement et salue tous les efforts consentis pour faire de la Tunisie un pays démocratique. Cette récompense vient également valoriser le dialogue comme vecteur de prévention et de résolution pacifique des conflits.

Justice sociale et citoyenneté active

L’attribution de ce prix confirme l’engagement d’Oxfam à poursuive ses programmes, aux côtés des Tunisiennes et des Tunisiens dans le chemin qu’ils et elles ont entrepris afin de bâtir un État de droit et redevable à ses citoyennes et à ses citoyens. Cette distinction nous montre également que nous avons fait un choix stratégique en nous positionnant comme partenaire et allié de la société civile tunisienne, ancienne et émergente, et ce en nous investissant dans le renforcement de ses capacités, en la soutenant dans ses efforts d’influence et de plaidoyer et en étant un facilitateur (ou « convener ») d’initiatives conjointes, de plateforme d’échange et de dialogue afin de promouvoir, ensemble, l’agenda de justice sociale et de genre, de citoyenneté active et d’expansion de l’espace d’expression et d’influence de la société civile, axes fondamentaux de notre intervention en Tunisie. 

Les femmes en première ligne

Depuis deux ans, dans le cadre du projet « Women on the Frontline », Oxfam collabore avec la Commission Femmes de l’UGTT. La participation des femmes dans l’espace public et politique et les droits des femmes dans la région du Moyen-Orient et du Maghreb sont au cœur de ce projet. Ambitieux et unique, il vise à créer un leadership féminin dans le milieu syndical à l’échelle de toutes les régions. Nous nous félicitons de notre partenariat avec l’UGTT. Ensemble, nous travaillons activement à faire bouger les lignes dans un environnement traditionnellement masculin. 

Oxfam reste convaincu du potentiel extraordinaire des différentes composantes de la société civile tunisienne et compte continuer à leur apporter son soutien pour en faire, plus que jamais, un acteur incontournable où les femmes et les jeunes seraient en première ligne.

Par l’équipe d’Oxfam en Tunisie