Sahara occidental

Le Sahara occidental est officiellement un « territoire non autonome en cours de décolonisation » qui recouvre quelque 266 000 km² entre l’Océan atlantique, le Maroc et la Mauritanie. Il est coupé en deux par un mur construit par les autorités marocaines, appelé la Berme, qui court sur près de 2 700 km. Une grande partie de la population sahraouie vit dans des camps de réfugiés en Algérie, mais aussi dans la partie occidentale du territoire, sous contrôle du Maroc, et dans la partie orientale, sous contrôle du Frente Polisario.

Oxfam au Sahara occidental

Oxfam est active dans les camps de réfugiés en Algérie depuis 1975. Notre programme est mis en œuvre en étroite coordination avec des partenaires locaux.

Notre travail se concentre sur les objectifs suivants :

Soutien aux réfugiés

Quand nous pensons aux réfugiés, nous imaginons souvent une situation temporaire. Or, certaines personnes vivent depuis plus de 40 ans dans ces camps de réfugiés en Algérie, des enfants sont nés et ont grandi là-bas. Au fil des années, la nature de nos interventions a changé, pour s’adapter au mieux à cette crise de longue durée et aux besoins de la population sahraouie. Notre programme a ainsi évolué de l’aide d’urgence à une combinaison d’aide humanitaire, de renforcement de capacités de nos partenaires et de création d’opportunités pour la jeunesse.

Alimentation et lutte contre la malnutrition

Le programme humanitaire d’Oxfam (financé par l’Union européenne), se concentre sur la distribution de produits alimentaires frais (pommes de terre, tomates, oignons…) afin de garantir la diversification du régime alimentaire des réfugiés, en complément des aliments de base fournis par le Programme alimentaire mondial. Nous organisons également des activités de sensibilisation afin de promouvoir de meilleures habitudes alimentaires (bienfaits nutritionnels, conservation, modes de préparation...), en partenariat avec l’Union des femmes sahraouies. En parallèle, Oxfam organise des distributions d’œufs pour les groupes les plus vulnérables.

Nous sommes également en train de tester la possibilité de cultiver de la moringa dans la région. La moringa est une plante à forte valeur nutritive, adaptée à la culture dans le désert. Il s’agit d’un projet pilote dans le cadre du soutien plus large d’Oxfam à la production locale d'aliments frais, à travers une coopérative sahraouie dont nous intégrons la production dans notre chaîne de distribution humanitaire.

Oxfam travaille aussi au renforcement des capacités logistiques du Croissant-Rouge sahraoui à travers la réhabilitation d’un centre d’approvisionnement alimentaire qui dispose de huit chambres froides. L’objectif est d’améliorer la chaîne logistique et la qualité des produits fournis.

Soutenir la jeunesse et ses initiatives citoyennes

Consciente de la frustration grandissante dans les camps, particulièrement parmi la jeunesse, Oxfam œuvre à améliorer leurs opportunités, afin qu'ils puissent prendre le contrôle de leurs vies et que leurs voix soient entendues. Oxfam soutient l'organisation de jeunes NOVA dans ses efforts pour promouvoir et préserver l'approche non-violente à laquelle les communautés sahraouies ont adhéré pour faire respecter leurs droits, à l’intérieur comme en dehors des camps.

En coopération avec le HCR, Oxfam a également lancé un appel à projets qui permettra aux jeunes Sahraouis de mettre en œuvre des projets au sein de leur communauté. Parmi les projets sélectionnés, on compte une auto-école pour femmes, un parc récréatif pour enfants en bas âge, un moulin ou encore un centre informatique.

Trouver une solution politique équitable et durable

Oxfam continue par ailleurs à travailler à la reconnaissance internationale du conflit et de la gravité de la situation humanitaire dans ces camps de réfugiés. Nous appelons les acteurs internationaux à s’engager pour qu’une solution politique juste et durable puisse être trouvée. Une solution qui soit acceptée par les deux parties au conflit, tout en étant en conformité avec le droit international.