Nicaragua

Movilización social Oxfam en Nicaragua. Foto: Oxfam

Avec près de 6 millions d’habitants, le Nicaragua présente une population multiethnique et multiculturelle, majoritairement féminine (57 %) et jeune (65 %), qui se concentre principalement dans les zones urbaines (57 %). Les peuples autochtones et les communautés ethniques représentent 15 % de la population.

La révolution politique et sociale du Nicaragua dans les années 1980 a été une source d’inspiration pour le changement à travers le monde. Les mouvements sociaux qui ont germé grâce aux avancées sociales réalisées à cette époque ont permis au pays de connaître une croissance continue. Cependant, la réduction de la pauvreté et des inégalités, la lutte contre les violences faites aux femmes, la gestion des risques et la préparation aux catastrophes, ainsi que l’adaptation au changement climatique demeurent des défis importants pour le développement du pays.

Oxfam au Nicaragua

Oxfam est présente au Nicaragua depuis les années 1960, soutenant des projets d’aide humanitaire, de défense des droits humains, de production agroécologique et de protection de l’environnement, afin de contribuer au développement du pays, porté par divers acteurs sociaux, économiques et politiques.

Nous collaborons actuellement avec des organisations qui luttent contre la pauvreté et pour plus d’égalité dans la société nicaraguayenne, en lien avec les objectifs énoncés dans le Plan national de développement humain et les Objectifs de développement durable.

Nous coordonnons nos efforts avec des acteurs actifs auprès des populations les plus vulnérables, telles que les petites agricultrices et petits agriculteurs, les femmes victimes de violences, les femmes membres de coopératives paysannes, les communautés à risque face au changement climatique et les jeunes entrepreneuses et entrepreneurs des zones rurales.

Pour aider le Nicaragua à progresser sur la voie du changement, nos principales actions consistent à :

  • Promouvoir les initiatives agroécologiques des petites agricultrices et petits agriculteurs leur permettant d’améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle, notamment dans les zones touchées par le changement climatique et la pauvreté.
  • Dispenser des formations aux jeunes femmes et jeunes hommes, notamment des zones rurales, qui cherchent à développer des initiatives innovantes pour sortir de la pauvreté, dont une utilisation durable des ressources naturelles.
  • Renforcer l’organisation communautaire des coopératives de femmes ou mixtes, afin d’assurer leur pérennité et leur conformité aux exigences des administrations publiques compétentes.
  • Renforcer la coordination et les alliances entre les divers secteurs et acteurs du pays qui souhaitent contribuer à réduire les inégalités et la pauvreté.
  • Aider les femmes à sortir des situations de violence grâce à l’information et à la connaissance de leurs droits. Nous sensibilisons également les hommes pour qu’ils reconnaissent le droit des femmes à une vie sans violence.
  • Dans les régions les plus vulnérables, contribuer à la prévention des catastrophes par l’entraînement d’équipes aux niveaux communautaire, municipal et national, en coordination avec le Système national de prévention des catastrophes (SINAPRED).
  • En cas d’urgence humanitaire, porter assistance aux personnes et communautés sinistrées, notamment fournir de la nourriture et d’autres biens de première nécessité et assurer un accès à l’eau potable et à des services d’assainissement et d’hygiène (WASH). Conformément aux normes humanitaires internationales, toutes nos interventions humanitaires sont guidées par l’impératif de protection.