Le tsunami de l'océan Indien, dix ans plus tard

Enseignements tirés et difficultés de financement humanitaire toujours d'actualité

Le tsunami qui a touché l'océan Indien en 2004 a constitué un événement marquant pour le secteur de l'humanitaire. De nombreux enseignements en ont été tirés et le système humanitaire a été renforcé par voie de conséquence. Toutefois, dix ans plus tard, des difficultés demeurent et non des moindres.

À partir du cas du tsunami, qui constitue un exemple rare d'urgence humanitaire pour laquelle des fonds adéquats ont été mis en oeuvre, ce rapport fait le point sur les enseignements tirés de l'action menée à la suite de la catastrophe et cherche à comprendre pourquoi certaines situations d'urgence donnent lieu à un financement rapide et généreux alors que la communauté internationale se désintéresse presque totalement d'autres situations.

Les besoins humanitaires augmentent ; il est indispensable que la communauté mondiale continue à œuvrer en faveur d'un financement adapté aux besoins et s'emploie à réduire les coûts et les impacts humains des prochaines crises humanitaires.

Principales recommandations : 

  • Accroître le financement international et chercher à réduire l'impact des prochaines situations d'urgence ;
  • Fournir un financement impartial, basé sur les besoins ; 
  • Continuer à améliorer la qualité, l'efficacité et la pérennité des actions ;
  • Recueillir de meilleures données sur le financement humanitaire.