Face à l’explosion de l’épidémie, Oxfam triple son aide aux pays frappés par la fièvre Ebola

L’organisation internationale Oxfam prévoit de tripler son programme de prévention contre l’Ebola en Sierra Leone et a besoin d’au moins 10 millions de livres sterling pour venir en aide à 2,5 millions de personnes qui risquent de contracter la maladie, a-t-elle déclaré aujourd’hui à la conférence des bailleurs de fonds à Londres.

L’organisation va considérablement intensifier ses approvisionnements en eau et ses services d’assainissement aux centres de traitement de l’Ebola et aux centres de santé communautaires, ses distributions de matériel d’hygiène et sa campagne d’information auprès du grand public.

Oxfam a déjà porté assistance à plus d’un demi-million de personnes par l’approvisionnement en eau des centres de traitement et d’isolement, l’installation de stations de lavage des mains dans les zones communautaires et la distribution de kits d’hygiène aux communautés (savon, eau de javel, etc.). Elle donne également des combinaisons de protection individuelle au personnel de santé exposé et lui dispense des formations. L’organisation mène aussi des campagnes publiques d’information sur les moyens de se protéger contre la maladie.

David MacDonald, responsable régional de l’intervention d’Oxfam affirme : « Il est d’une absolue nécessité d’enrayer la propagation de l’épidémie d’Ebola. Actuellement, les taux d’infection s’accélèrent et nous n’avons d’autre option que de passer à la vitesse supérieure. Nous menons aussi un travail de prévention pour enrayer la propagation de la maladie. Nous ne devons pas non plus oublier les maladies qui sont négligées, les maladies qui se soignent comme la diarrhée, le paludisme et le choléra ».

« Ebola décime des communautés entières. Celles-ci sont complètement brisées du fait de la maladie. La mise en quarantaine est imposée dans plusieurs zones - les rues sont complètement désertes. »

L’organisation appelle à un effort concerté de la communauté internationale pour stopper l’épidémie d’Ebola et demande un soutien logistique militaire.

Le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies estime qu’il pourrait y avoir 1,4 million de cas au Liberia et en Sierra Leone d’ici le 20 janvier 2015. Plus de 6 500 personnes ont été infectées par Ebola et plus de 3 000 en sont mortes.

La fièvre Ebola s’est d’abord déclarée en Sierra Leone, en Guinée et au Liberia avant de s’étendre au Nigeria et au Sénégal. L’ONU indique qu’un montant de 1 milliard de dollars US est nécessaire pour enrayer la propagation de la maladie, mais à ce jour, seuls 345 millions ont été collectés.

Oxfam intervient dans six districts en Sierra Leone et dans six zones urbaines de Monrovia, au Liberia. L’organisation lance en outre des programmes de prévention au Sénégal, en Gambie et en Guinée Bissau.


Tout en fournissant des conduites et des réservoirs d’eau aux unités de traitement et d’isolement, Oxfam continuera de procurer des équipements de protection, tels que masques, bottes, gants, chlore, savon, désinfectant pour les mains, serpillières et tabliers, aux équipes qui traitent l’Ebola et à celles qui enterrent les morts. Elle poursuivra également la distribution de kits d’hygiène aux habitants des zones vulnérables et l’installation de pompes utilisées pour le lavage des mains.

Oxfam a en outre démarré des émissions de radio pour vulgariser les messages de prévention contre l’Ebola et informer sur les mesures à prendre au cas où la maladie ferait son apparition dans une communauté.

La flambée épidémique de l’Ebola en Afrique de l’Ouest s’est déclarée au pire moment ; les producteurs agricoles craignent d’aller travailler dans les champs, ce qui crée un renchérissement des prix des denrées alimentaires sur les marchés locaux.

Contact

Christina Corbett  +44 (0)1865 47 2530 or +44 (0) 7557 48 37 58