Hagupit : Oxfam évalue les besoins immédiats des évacués sur l’île de Samar

Oxfam a déployé ses équipes d’évaluation rapide pour recenser les besoins immédiats des personnes qui ont dû être évacuées face à la tempête tropicale Hagupit. Il s’agit d’éviter tout problème sanitaire pour celles et ceux qui se retrouvent sans toit.

En collaboration avec l’Organisation internationale pour les migrations et en coordination avec les administrations locales, Oxfam a visité aujourd’hui 20 des 56 centres d’évacuation de la ville de Tacloban, concentrant son attention sur les besoins d’eau potable et d’assainissement.

Justin Morgan, directeur pays d’Oxfam aux Philippines, estime que si beaucoup ont pu retrouver leur habitation intacte, celles et ceux qui n’ont pas eu cette chance restent vulnérables.

« La bonne évacuation des habitants par les collectivités et l’État a sauvé des vies. Les familles qui ne peuvent pas rentrer chez elles tout de suite doivent pouvoir conserver leur dignité dans les centres d’évacuation, recevoir des vivres et de l’eau, disposer d’installations sanitaires, ainsi que bénéficier d’une certaine intimité, souligne Justin Morgan.

« Nous avons visité les quartiers de Tacloban dans lesquels Oxfam est active – Barangay 88, 89 et 90 – et avons pu constater que de nombreuses habitations ont été endommagées. Des matériaux de construction d’abris sont nécessaires pour permettre à la population de réparer rapidement. » 

Fortes précipitations et risque d'inondation

L’organisation humanitaire internationale dispose d’équipes spécialisées dans les domaines de l’eau, la santé et l’assainissement, l’égalité entre les femmes et les hommes, la protection, ainsi que les moyens de subsistance, qui se tiennent prêtes à procéder à de nouvelles évaluations. Initialement classé au rang de typhon, Hagupit a aujourd’hui été rétrogradé à la catégorie de tempête tropicale par l’agence météo nationale PAGASA, compte tenu de son affaiblissement avant de toucher Luzon. De fortes précipitations sont néanmoins encore à prévoir, ainsi qu’un risque d’inondation. 

« Oxfam est prête et disposée à collaborer avec les pouvoirs publics et les autres partenaires humanitaires pour assurer la sécurité et la dignité de toute communauté sinistrée par Hagupit », confirme Justin Morgan.

Contact

Pour de plus amples informations, merci de contacter Sarah Dransfield (Senior Press Officer, Oxfam) : sdransfield@oxfam.org.uk

Tel : +44 (0)1865 472269

Mob : +44 (0)7767 085636

Suivez @Oxfam_fr