Le Yémen au bord de la catastrophe humanitaire

Plus de la moitié de la population du Yémen a besoin d’aide humanitaire. Oxfam met aujourd’hui en garde contre le risque d’une crise humanitaire majeure, si l’instabilité perdure dans le pays.

Ils sont 16 millions à avoir besoin d’aide humanitaire dans le pays. Cela signifie qu’une personne sur trois dans cette situation au Moyen-Orient est yéménite. Dix millions de Yéménites ne mangent pas à leur faim, dont 850 000 enfants souffrant de malnutrition aigüe. Des millions de personnes ne disposent pas d’eau potable et ne peuvent pas accéder à des services de santé de base.

En l’absence de mobilisation face à la crise qui s’aggrave au Yémen, il sera bientôt impossible d’empêcher que cette situation dangereuse ne devienne meurtrière, mettant en péril un nombre considérable de vies.

Oxfam exhorte la communauté internationale à appuyer plus résolument les efforts des organismes nationaux et régionaux pour mettre fin durablement au conflit dans le pays et à accroître les dons en faveur d’une intervention humanitaire vitale.

Pour Grace Ommer, directrice pays d’Oxfam au Yémen, « il est tout bonnement inacceptable que la réalité des 16 millions de Yéménites nécessitant une aide humanitaire continue de passer inaperçue. Malgré les difficultés, nous continuons à apporter une aide dont les Yéménites ont cruellement besoin dans les régions les plus pauvres en dehors de la capitale. Mais si la communauté internationale reste passive pendant que l’État fragile du Yémen se décompose et risque de devenir un État défaillant, nous aurons encore plus de mal à maintenir cette aide de survie. »

Oxfam est active au Yémen depuis plus de trente ans et a, depuis 2011, porté assistance à plus de 600 000 personnes dans le cadre de programmes d’accès à l’eau potable, de subventions en espèces, d’installations sanitaires et de promotion de l’hygiène. Mais face à l’instabilité actuelle qui accable le pays et à sa fragile économie qui continue de ralentir, Oxfam craint que des millions de vies ne soient exposées à des risques encore plus grands.

« Nous nous soucions ici des millions de Yéménites qui peinent à survivre, poursuit Grace Ommer. Oxfam a porté assistance à de nombreuses personnes, mais les États du reste du monde, de même que les organisations humanitaires, doivent se mobiliser davantage pour éviter la catastrophe humanitaire. Sans un engagement plus ferme d’aider ces personnes vulnérables, elles resteront sous la menace d’une catastrophe, et leur réalité continuera de se perdre dans le contexte politique et sécuritaire complexe. »

Notes aux rédactions

Les chiffres proviennent de l’OCHA : http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/2015_HNO_Yemen_Final_0.pdf

Contact

Pour une interview, veuillez contacter Kate Wiggans au +44 (0) 7825 198033 ou Christina Corbett au +44 (0) 7557 48 37 58