Oxfam se prépare à aider au moins 350 000 personnes touchées par le séisme au Népal

Oxfam intensifie ses efforts afin d’aider, dans un premier temps, 350 000 personnes touchées par le tremblement de terre au Népal, en leur fournissant de l’eau propre, des toilettes et des abris.  

L’organisation internationale travaille sur quatre sites à ciel ouvert dans la vallée de Katmandou, fournissant de l’eau et construisant des toilettes. Dans les jours qui viennent, nous collaborerons avec d’autres organisations pour fournir de l’eau propre sur 16 sites à ciel ouvert mis en place par le Gouvernement du Népal. Nous distribuerons également de la nourriture et mettrons en place des abris, tout en élargissant nos opérations au-delà de Katmandou.

Jusqu’à aujourd’hui, Oxfam a déjà rassemblé plus d’1,5 million de dollars : un formidable élan initial. Plus de fonds sont cependant nécessaires. 

Plus de 3,5 millions de personnes seraient affectées par le séisme qui a frappé samedi. Selon un bilan provisoire et qui s’alourdit à mesure que des informations filtrent des zones plus difficiles d’accès, 3 700 personnes sont mortes.

Plus de 5 tonnes de matériel pour l’assainissement et l’approvisionnement en eau ont été envoyées depuis l’entrepôt d’Oxfam à Barcelone afin d’aider ceux frappés par cette crise.

Une équipe d’intervention d’Oxfam a été mobilisée depuis l’Inde pour évaluer la situation à Gorkha, le district le plus durement touché. Oxfam évalue également ce qui doit être fait pour aider les populations de Lalitpur, du district de Lumjung et à Sitamarhi et Darbanga, situés de l’autre côté de la frontière en Inde.

Pour Winnie Byanyima, directrice générale d’Oxfam International, « le public s’est mobilisé immédiatement et sa générosité a été immense. Cependant, alors que cette tragédie a privé des millions de personnes d’abri sûr, d’eau propre ou de sanitaires, il faut faire plus. »  

« Le Népal est l’un des pays les plus pauvres du monde. Il manque des infrastructures et des ressources nécessaires pour faire face à une crise de cette ampleur. »

Jane Cocking, directrice humanitaire d’Oxfam, constate : « Du jour au lendemain, des centaines de milliers de personnes n’ont plus accès à des quantités suffisantes de nourriture et d’eau, à des abris ou des soins médicaux. Elles sont naturellement désespérées. Nous devons agir vite.

Les infrastructures ont été gravement endommagées. Fournir rapidement l’aide humanitaire nécessaire est donc un véritable défi. Nous commençons maintenant à aider au-delà du centre de la vallée de Katmandou et évaluons les besoins dans des zones plus isolées. »

Les différentes branches d’Oxfam ont lancé des appels à dons auprès du grand public pour soutenir l’aide humanitaire vers le Népal : France, Etats-Unis, Australie, Belgique, Canada, Allemagne, Royaume-Uni, Hong Kong et Macao, Irlande, Italie, Mexique, Espagne, Nouvelle-Zélande. En dehors de ces pays, il est également possible de donner via oxfam.org.

Contact

Oxfam dispose de porte-paroles à Katmandou et Bangkok, pour des interviews en anglais, français, néerlandais, hindi et espagnol. Les chargés de média d’Oxfam peuvent être contactés 24h/24, 7j/7.

En Espagne, Ivan Garcia - Mobile: +34 620869795 - ivan.garcia@oxfaminternational.org 

En Inde, Gunjan Jain - Mobile+91-11-46538000 - gunjan@oxfamindia.org

En Australie, Angus Hohenboken - Mobile: +61 428367318 - angush@oxfam.org.au

Aux Etats-Unis, Vanessa Parra - Mobile +1 202 476 0093 - vparra@oxfamamerica.org