Népal : il est crucial de porter assistance aux survivants du séisme avant la mousson

Une course contre la montre est engagée au Népal. Avant l’arrivée de la mousson, début juin, il faut absolument fournir abris et équipements sanitaires décents aux personnes qui ont survécu au violent séisme.

Les habitations de dizaines de milliers de personnes sont détruites ou tellement endommagées qu’il serait dangereux d’y retourner.

Oxfam collabore avec le gouvernement du Népal et des partenaires pour fournir des abris, des toilettes et de l’eau potable dans sept des districts les plus gravement touchés. Il est nécessaire d’intensifier sans délai toutes les opérations humanitaires si l’on veut porter assistance aux personnes vulnérables avant les premières pluies.

Au cours des prochains mois, les maladies d’origine hydrique risquent de se développer au Népal. Dans les zones rurales, face au manque de toilettes, de nombreuses personnes n’ont d’autre choix que de déféquer à l’extérieur. L’endommagement de conduites d’eau oblige certains Népalais à boire de l’eau non traitée.

Selon Andy Bastable, responsable Eau et Assainissement pour Oxfam Grande-Bretagne, « le risque de maladies d’origine hydrique est énorme au Népal, un pays où le choléra est déjà endémique. Oxfam a rapidement porté assistance à des communautés locales se retrouvant dans une situation épouvantable. L’organisation construit des toilettes, fournit de l’eau potable et distribue des kits d’hygiène à des milliers de personnes. »

Il y a également un manque chronique de logements convenables. Le séisme de magnitude 7,8 et une série de répliques puissantes ont endommagé près de 90 % des habitations dans certaines zones. Les familles vivent sous des bâches et récupèrent ce qu’elles peuvent dans les décombres.

« Nous commençons seulement à prendre toute la mesure de cette catastrophe, explique Cecilia Keizer, directrice pays d’Oxfam au Népal. Tant de personnes souffraient déjà avant le séisme. Je suis particulièrement inquiète pour les femmes célibataires, les personnes âgées et les membres des castes inférieures dans les régions qui ne sont accessibles qu’à pied. »

Oxfam a annoncé son intention de porter assistance à 430 000 personnes dans les plus brefs délais, dans le cadre d’une opération humanitaire de 32 millions de dollars, principalement axée sur l’approvisionnement en eau et l’assainissement. Au cours de la première semaine qui a suivi le séisme, l’organisation a mobilisé environ 22 millions de dollars, principalement grâce à la générosité du public à travers le monde. Oxfam a cependant encore besoin de fonds considérables pour poursuivre son travail vital. La saison des pluies arrive à grands pas et il n’y a pas de temps à perdre. Le Népal est l’un des pays les plus pauvres au monde ; il ne peut faire face à cette crise par ses seuls moyens.

Les affiliés d’Oxfam ont lancé dans leurs pays respectifs des appels à la générosité du public pour financer l’aide humanitaire apportée au Népal : France, États-Unis, Australie, Belgique, Canada, Allemagne, Grande-Bretagne, Hong Kong et Macao, Irlande, Italie, Mexique, Espagne, Nouvelle-Zélande, Québec, Inde, Corée (bureau de collecte de fonds), Pays-Bas et Suède (bureau de collecte de fonds). En dehors de ces pays, il est également possible de faire un don via oxfam.org. Ibis, membre observateur d’Oxfam (Danemark), a également lancé un appel à dons au profit du travail humanitaire d’Oxfam au Népal.

Notes aux rédactions

Des photos du travail d’approvisionnement en eau et d’assainissement d’Oxfam sont accessibles à l’adresse suivante.

Dans un premier temps, Oxfam prévoit de venir en aide à 430 000 personnes touchées par le séisme qui a frappé le Népal. Nous travaillons dans des camps pour personnes déplacées dans la vallée de Katmandou, ainsi que dans quatre districts ruraux : Nuwakot, Sindhupalchok, Dhading et Gorkha.

Nous avons expédié près de 20 tonnes d’aide essentielle à l’aéroport international de Katmandou et avons acheminé d’autres fournitures par camions jusqu’à des villages reculés de la région de Gorkha. Nous avons jusqu’à présent porté assistance à plus de 60 000 personnes à qui nous avons procuré de l’eau potable, des kits d’hygiène, des toilettes temporaires et des abris.

Les appels d’Oxfam à la générosité du public ont à ce jour permis de réunir 22 millions de dollars. Oxfam participe en outre à de grands appels de fonds lancés conjointement avec d’autres organisations humanitaires en Belgique, au Royaume-Uni, au Canada et aux Pays-Bas. Les montants recueillis dans ces pays restent à confirmer et les chiffres d’Oxfam n’en tiennent pas encore compte.

Le samedi 25 avril, le Népal a été frappé par un séisme de magnitude 7,8, suivi de plus de cent répliques dont certaines ont atteint une magnitude de 6,7. Le gouvernement du Népal a déclaré l’état d’urgence et a lancé un appel à l’aide humanitaire internationale.

Selon le ministère des Affaires intérieures, le séisme a fait plus de 7 000 morts et blessé plus de 14 000 personnes. Le gouvernement estime le nombre de sinistrés à 8 millions de personnes, dont 2,8 millions de déplacés.

Contact

Á Népal, Lisa Rutherford +44 7917 791836 lrutherford@oxfam.org.uk

À Royaume-Uni, Media Unit Hotline +44 (0)1865 472498 - email media.unit@oxfam.org.uk

À Oxfam International (UK), Dannielle Taaffe +44-7917-110-06 - dannielle.taaffe@oxfaminternational.org

En Inde, Gunjan Jain - +91-11-46538000 - gunjan@oxfamindia.org

En Australie, Angus Hohenboken - +61 428367318 - angush@oxfam.org.au

Aux Etats-Unis, Vanessa Parra - +1 202 476 0093 - vparra@oxfamamerica.org