Alors que 1000 cas d’Ebola sont atteint, un changement radical est nécessaire pour que la réponse donne la priorité aux communautés

Alors que 1000 cas d’Ebola sont atteint, un changement radical est nécessaire pour que la réponse donne la priorité aux communautés

Tamba Emmanuel Danmbi-saa, responsable du programme humanitaire d’Oxfam en RDC lance un message d’alerte en réaction à l’annonce des 1000 cas d’Ebola : « Il est extrêmement préoccupant de constater que, neuf mois après son apparition, Ebola n’est toujours pas sous contrôle. Les récentes attaques contre les installations de santé à Butembo, l’un des endroits les plus touchés par l’épidémie, ont eu un impact considérable. L'accès humanitaire s'est détérioré, de même que l’accès aux soins de santé dont les populations ont besoin. La communauté n’a presque aucune confiance dans la réponse.

 « La présence croissante de la police et de l'armée attise les flammes et effraie de nombreuses personnes. S'il est impératif de protéger le personnel sur le terrain, le recours aux forces de sécurité lors des interventions sanitaires devrait se faire avec une grande prudence. Si les communautés ont le sentiment d'être contraintes à la vaccination ou à la décontamination, elles perdent complètement confiance dans la réponse. Construire cette confiance est essentiel pour arrêter la propagation de la maladie à virus Ebola. 

« La réponse actuelle échoue auprès des personnes qu’elle est censée aider. Se concentrer uniquement sur le volet médical ne suffit pas pour contenir l’épidémie. Les agents de santé et les autres intervenants doivent donner la priorité aux personnes affectées, et pas seulement à la maladie, et commencer à les considérer en priorité. Il faut un réel changement dans la riposte pour mettre fin à l'épidémie le plus rapidement possible. ”

Notes aux rédactions: 

• L’épidémie d’Ebola se propage toujours au Nord-Kivu et dans la région de l’Ituri où un cas a été confirmé mercredi 21 mars à Bunia, la deuxième ville de l’est du Congo. Selon les derniers chiffres publiés par l'Organisation mondiale de la santé, 1009 cas ont été atteint à l'est de la RDC 629 personnes sont décédées : https://www.who.int/ebola/situation-reports/drc-2018/fr/

• Oxfam craint que davantage de violences aient lieu lors des prochaines élections locales, prévues pour le 30 mars et qui ont été reportées depuis le mois de décembre. 

• La réponse d’Oxfam à la maladie à virus Ebola est axée sur la promotion de la santé publique et l’appui aux solutions proposées par la communauté pour rompre la chaîne de transmission. Nous fournissons également de l'eau saine aux communautés affectées et améliorons les infrastructures des centres de santé. Depuis le début de l'épidémie, nous avons touché plus de 367 616 personnes à Beni, en Ituri et à Goma.

• Images sur World and Pictures: 
https://wordsandpictures.oxfam.org.uk/pages/search.php?search=%21collection36053&k=bd5effe142
 

Contact: 

For interviews, please contact: media.unit@oxfam.org.uk, +44 (0) 7748 761999