La réponse européenne à la spirale d’Ebola doit être plus forte

Aujourd'hui, les ministres européens des Affaires étrangères se sont réunis à Luxembourg pour convenir d'une réponse commune de l'Union européenne pour lutter contre la propagation du virus Ebola. 

Pour Natalia Alonso, directrice adjointe du plaidoyer et des campagnes d'Oxfam :

« Les efforts fournis aujourd'hui en faveur d’une plus grande coordination européenne contre le virus Ebola sont une bonne nouvelle, mais nous avons besoin d’actions concrètes. Nous manquons cruellement de médecins, d’équipement et de troupes sur le terrain.

« Les ministres ont appelé à renforcer la capacité de l'UE à évacuer les travailleurs humanitaires et le personnel de santé, mais ils ont échoué à prendre les engagements nécessaires pour permettre le déploiement et le retour de celles et ceux travaillant à sauver des vies

« Nous ne disposons que de très peu de temps pour empêcher que le virus Ebola ne devienne incontrôlable en Afrique de l'Ouest, voire au-delà. Les chefs d'États européens, qui se réunissent à Bruxelles en fin de semaine, doivent adopter des mesures plus fortes pour aider à éradiquer cette terrible maladie. 
  
« L'ampleur sans précédent de cette crise nécessite un déploiement militaire pour fournir un soutien logistique rapide à la réponse humanitaire. L'Union européenne doit suivre l'exemple des États-Unis et du Royaume-Uni et s'engager à déployer de toute urgence des troupes sur le terrain ».

Notes aux rédactions: 

Retrouvez les derniers communiqués d'Oxfam sur l'épidémie d'Ebola
Le public peut soutenir la réponse d'Oxfam à l'épidémie d'Ebola

Contact: 

Angela Corbalán, Chargée Médias

+ 32 (0) 473 56 22 60

angela.corbalan@oxfaminternational.org

Pour les dernières infos, suivez @Oxfam_fr.