Les négociations des Nations unies sur le climat évitent les questions épineuses. Une orientation politique claire est nécessaire

Au dernier jour de la session de négociations de la CCNUCC qui s'est tenue à Bonn, en Allemagne, et quelques jours après que le G7 ait annoncé son objectif de décarbonisation de l’économie mondiale au cours de ce siècle, Romain Benicchio, porte-parole d’Oxfam France, et présent pendant toute la durée des négociations, a déclaré :

« Les négociateurs ont évité les questions épineuses telles que celles des financements ou de la réduction des émissions à court terme, mais ils ne font que retarder l’inévitable. Les ministres et chefs d’États et de gouvernements doivent au plus vite prendre des engagements sur ces questions pour crédibiliser la vision à long terme annoncée au G7. Les prochaines échéances telles que la Conférence sur le financement du développement à Addis-Abeba, l’Assemblée générale des Nations unies à New York, ou le sommet du G20 en Turquie offrent la possibilité d’envoyer un message politique fort en amont de la COP21 à Paris. Les décideurs doivent adopter des mesures claires pour rehausser les faibles engagements actuels en matière de réduction des émissions, mais doivent également donner des garanties sur le soutien financier urgent dont ont grand besoin les pays et les populations les plus vulnérables. »

Sur la question des financements, Romain Benicchio ajoute : « Concernant l’objectif des 100 milliards de dollars convenu à Copenhague en 2009, Oxfam estime que le déficit de financement annuel s’élève à plus de 80 milliards de dollars.  De plus, moins de 5 milliards de dollars par an sont actuellement consacrés à l’adaptation au changement climatique. Pour assurer la réussite des négociations à Paris en décembre, les pays riches doivent rapidement emboiter le pas à l’Allemagne, qui s’est engagée à augmenter significativement ses financements publics consacrés à l’adaptation lors des prochaines années. Les pays en développement ne peuvent se contenter de l'ambiguïté actuelle sur la question des financements et ont besoin de clarté sonnante et trébuchante sur les engagements qui ont été pris. »

Contact: 

Caroline Prak – Oxfam France – +33 630 466 604  cprak@oxfamfrance.org

Elena Cornellana on +34 646 955 915 elena.cornellana@oxfaminternational.org