OMS: Ebola en République démocratique du Congo, une " urgence de santé publique d'intérêt international "

En réponse à la déclaration de l'Organisation mondiale de la Santé sur l'épidémie d'Ebola en République Démocratique du Congo comme " urgence de santé publique d'intérêt international ", Corinne N'Daw, directrice nationale d'Oxfam en RDC, a déclaré :

  “ Cette décision de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est une étape importante pour attirer l'attention du monde sur la crise Ebola en RDC.

“Nous accueillons favorablement leur recommandation d'accorder la priorité à l'engagement communautaire, car nous savons que le fait d'obtenir la confiance des communautés touchées par le virus a constitué un obstacle de taille et que le fait de se concentrer principalement sur une approche médicale n'a pas été efficace.

“Nous nous faisons l'écho de l'appel de l'OMS pour que les autorités autorisent l'ouverture des frontières afin que les gens puissent traverser en toute sécurité aux points officiels où ils peuvent subir un dépistage d'Ebola. Compte tenu de l'intensité du conflit dans la région, le risque de passage illégal de personnes est énorme si les frontières sont fermées. Des millions de personnes dépendent également du commerce transfrontalier et si cette ligne de vie est coupée, cela ne ferait que susciter davantage de colère et de méfiance envers la réponse d'Ebola.

“Il s'agit également d'une occasion cruciale de renforcer l'action de santé publique et de répondre aux besoins humanitaires plus larges du pays. Tout nouveau financement doit s'accompagner d'une responsabilisation plus stricte afin de garantir que tout le monde travaille efficacement ensemble pour mettre fin à cette terrible épidémie, qui a coûté la vie à tant de Congolais.”

Contact: 

Pour de plus des renseignements ou pour organiser une interview, veuillez communiquer avec nous : 

Alain Nkingi (in the DRC):  ANkingi@oxfam.org.uk  |  +243 971 254 502

ou

Sarah Dransfield (in the UK): sdransfield@oxfam.org.uk  |  +44 (0)7884 114825

Pour des informations de dernière minute, suivez-nous : @Oxfam