Oxfam célèbre la signature de l’accord entre le gouvernement Colombien et les FARC-EP

Oxfam, en tant qu’organisation qui lutte contre les inégalités et pour la défense des droits humains, célèbre l’accord du  gouvernement colombien avec les FARC-EP.

C’est sans aucun doute un moment historique d’une énorme importance pour la Colombie et toute l’Amérique Latine : un pas en avant vers la paix.

Beaucoup d’acteurs ont contribué à cet accomplissement : les organisations de femmes lors du dialogue avec la sous-commission en genre de la table de négociations ainsi que la participation d’autres secteurs de la société civile colombienne, ont été essentiels pour parvenir à cet accord.

Le rôle joué par Cuba, le Chili, le Venezuela et la Norvège en tant que superviseurs et médiateurs a été fondamental. Le processus de paix a aussi été accompagné de moments clés pour les pays du CELAC et pour la communauté internationale en général.

En ce moment, l’appui des citoyennes et citoyens de la Colombie sera essentiel pour la ratification de l’accord : dans les prochains jours les colombiennes et les colombiens seront appelés à voter lors d’un plébiscite pour soutenir ou non l’accord mis en place à la Havane. Nous comptons sur le fait que la population colombienne exercera son droit de vote de manière informée et éclairée, et de cette façon, qu’elle donne l’appui à l’accord obtenu entre le gouvernement et les FARC-EP.

Afin que la paix soit atteinte en Colombie, nous sommes conscients qu’il faudra un processus de négociation avec le ELN, une guérilla encore active, afin de mettre en place des mesures claires pour finaliser l’existence de groupes armés paramilitaires ou criminels que se disputent le pouvoir dans les territoires du pays. Malgré la signature de la paix avec les FARC-EP, il persiste de sévères violations des droits humains contre les leaders ainsi que les défendeurs et défenderesses de la paix et des droits humains dans tout le territoire colombien.

Oxfam en Colombie travaille depuis 34 ans en partenariat avec les communautés, des ONGs et divers acteurs, pour une sortie négociée du conflit armé, pour le respect et la promotion des droits humains, pour la construction de la paix à partir des territoires, et pour combattre les inégalités, spécialement dans les territoires qui sont le plus affectés par la guerre.

C’est pour cela qu’aujourd’hui, nous célébrons ensemble avec des millions de victimes, les personnes du secteur rural et des quartiers populaires, le fait que les FARC aient mis de côté les armes, et nous continuerons de travailler en appuyant la mise en œuvre de l’accord.

Nous comptons sur le fait que le processus de consolidation de l’accord de paix se traduira par un déploiement de mesures et de politiques qui réduiront les inégalités en Colombie, un pays qui possède l’un des plus haut taux d’inégalité en Amérique Latine, de manière à délégitimer de façon permanente les causes qui sont à l’origine de ce conflit armé. Avancer vers une paix définitive en Colombie impliquera des réformes institutionnelles et structurelles qui la rendent durable.

Oxfam continuera d’appuyer les organisations de la société civile colombienne pour la réalisation d’une paix intégrale.

Contact: 

Tania Escamilla in Mexico City: tania.escamilla@oxfaminternational.org