Réaction d'Oxfam face à la décision du gouvernement haïtien de retirer à Oxfam Grande Bretagne le droit d'opérer sur son territoire

« Oxfam est profondément déçue de la décision du gouvernement haïtien de retirer à Oxfam Grande Bretagne le droit d'opérer en Haïti, mais comprend celle-ci. Le comportement de certains employés travaillant en Haïti au lendemain du séisme de 2010 fut complètement inacceptable, et nous avons présenté nos excuses au gouvernement et peuple haïtiens pour ce qui est arrivé. 

Depuis 2011, nous avons pris des mesures pour prévenir le harcèlement et les abus sexuels, dont l’ouverture d’une ligne téléphonique de dénonciation et la mise en place d’une équipe dédiée exclusivement à la protection. En février dernier, nous avons annoncé un plan d’action intégral visant à renforcer le travail de protection au sein de toute notre confédération et, pour ce faire, nous avons augmenté nos investissements en termes de budget et d’effectifs, notamment en Haïti. Nous avons aussi créé une base de données mondiale pour les références professionnelles afin de nous assurer que les employé-e-s ayant commis des fautes dans le passé ne puissent continuer à travailler dans le secteur humanitaire. Nous avons également établi une commission indépendante qui examinera notre culture et nos pratiques. Oxfam suivra les orientations fournies par les recommandations de la commission ».

Nous sommes toujours aussi déterminés à continuer à faire tout ce que nous pouvons pour aider les millions de personnes qui sont affectées chaque année par des désastres humanitaires et pour améliorer les conditions de vies des personnes vivant dans la pauvreté.

Notes aux rédactions: 

Oxfam continuera à travailler sur des projets de développement et de reconstruction en Haïti par le biais de ses autres membres affiliés présents dans le pays (Italie, Espagne et Québec). Oxfam aide 750.000 personnes en Haïti pour qu’elles puissent sortir de la pauvreté et être mieux préparées pour faire face aux désastres et à se récupérer de ceux-ci.

Contact: 

Annie Thériault à Lima, au Pérou | annie.theriault@oxfam.org | + 51 936 307 990 | @annietheri