Recherche

En préparation du sommet du G7, qui aura lieu en France fin août, les ministres des Finances des sept pays membres (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni) se réuniront les 17 et 18 juillet prochains à Chantilly (Oise). A cette occasion, Oxfam appelle le G7 à s’engager sur des réponses concrètes pour répondre aux inégalités extrêmes et aux « dérives du système néolibéral d’accumulation des richesses » pour reprendre les mots d’Emmanuel Macron à l’Organisation internationale du Travail. L’ONG attend des signaux forts en faveur d’une réforme en profondeur de l’impôt...
Dans leur nouveau rapport « Banques en exil : comment les grandes banques européennes profitent des paradis fiscaux », l’ONG Oxfam et le réseau Fair Finance Guide International livrent une analyse inédite des activités des 20 plus grandes banques de l’Union européenne [1]. Ce rapport démontre qu’elles déclarent 1 euro sur 4 de leurs bénéfices dans les paradis fiscaux, soit un total de 25 milliards d’euros pour l’année 2015. Un montant en déconnexion complète avec la réalité économique de ces territoires, qui ne représentent que 5 % du PIB mondial et 1 % de la population mondiale.