santé

santé

A women participates in an Oxfam cash for work program after the Nepal Earthquake

Les femmes et les 1%

L'autonomisation économique des femmes pourrait transformer la vie de nombreuses femmes et soutenir la croissance économique. Pourtant, à moins que les causes des inégalités économiques extrêmes ne soient corrigées rapidement, la majorité des avantages liés à la croissance créée par les femmes reviendront à ceux qui se trouvent déjà en haut de l'échelle économique.
 

Services publics ou fortunes privées ?

Nous devons transformer nos économies pour garantir l’universalité de l’accès à la santé, à l’éducation et à d’autres services publics. Pour cela, les entreprises et les plus riches doivent payer leur juste part d'impôts. Cela permettra de réduire considérablement l’écart entre les riches et les pauvres et entre les femmes et les hommes.
David Castellano, spécialiste de l'eau et de l'assainissement, visite des communautés isolées du nord du Tchad où Oxfam a installé un nouveau puits équipé d’une pompe à énergie solaire et mène des activités de sensibilisation à l’hygiène. Vous pouvez soutenir notre travail humanitaire en faisant un don dès aujourd'hui.
The financial district of Dhaka, Bangladesh. Despite economic growth, almost 40 million people in Bangladesh still live below the national poverty line. Photo: GMB Akrash/Oxfam

Indice de l’Engagement à la réduction des inégalités 2018

En 2015, 193 chefs d’État ont promis de réduire les inégalités conformément à l’objectif 10 des ODD (objectifs de développement durable). Cette seconde édition de l’indice de l’Engagement à la réduction des inégalités (ERI) repose sur une nouvelle base d’indicateurs, couvrant désormais 157 pays, qui mesure les actions prises par les États en matière de dépenses sociales, de fiscalité et de droit du travail : trois domaines qui se révèlent essentiels à la réduction de l’écart entre les riches et les pauvres.
L’évasion fiscale des entreprises alimente les inégalités, creusant toujours plus le fossé entre riches et pauvres.

Ordonnance pour la pauvreté

De nouvelles recherches d’Oxfam révèlent que quatre sociétés pharmaceutiques (Abbott, Johnson & Johnson, Merck et Pfizer) dissimulent de façon systématique leurs profits dans des paradis fiscaux à l'étranger, ce qui priverait les pays en développement de plus de 100 millions de dollars chaque année.
Felicia Ayaawin puise de l’eau dans le puits installé par le partenaire d'Oxfam près de sa maison à Kpatua.

Un projet d'Oxfam sur l'énergie solaire illumine un village ghanéen

Kpatua, un village de 120 familles situé dans le nord-est du Ghana, n'est pas raccordé au réseau électrique national. En collaboration avec un partenaire local, Oxfam teste un projet d'énergie solaire qui permet d'alimenter le village en eau et en électricité et promet bien d'autres progrès à venir.

Pages

Subscribe to RSS - santé