Crise des réfugiés et migrants

Les fermetures de frontières et les restrictions d’accès au territoire européen ont terriblement aggravé la situation de ces personnes vulnérables et ont engendré une crise humanitaire. Photo: Pablo Tosco/Oxfam
Les fermetures de frontières et les restrictions d’accès au territoire européen ont terriblement aggravé la situation de ces personnes vulnérables et ont engendré une crise humanitaire. Photo: Pablo Tosco/Oxfam

Des millions de personnes se voient contraintes de partir de chez elles, risquant tout pour échapper aux conflits armés, aux catastrophes naturelles, à la pauvreté ou à la faim. Beaucoup se retrouvent bloquées, en Europe, dans des conditions d’accueil inadaptées. Où qu’elles se trouvent, vous pouvez nous aider à leur apporter une assistance vitale.

Une crise mondiale

Plus de 65 millions de personnes à travers le monde sont désormais officiellement « déplacées » en raison des guerres et des persécutions. C’est le chiffre le plus élevé jamais enregistré par les Nations unies depuis la Seconde Guerre mondiale.

En 2016, plus de 360 000 migrants, dont des réfugiés, sont arrivés en Europe par la mer. Plus de 170 000 d’entre eux sont passés par la Méditerranée centrale, la voie migratoire la plus meurtrière au monde, avec près de 5 000 morts ou disparus au cours de cette même année. La plupart, partis de Libye, de Tunisie ou d’Égypte, ont fait la traversée sur des bateaux de passeurs et ont risqué leur vie pour trouver protection et sécurité en Italie.

La grande majorité des personnes déplacées demeurent cependant dans leur pays d’origine ou à proximité. Au Nigeria, le conflit avec Boko Haram a contraint 1,8 million de personnes à quitter leur foyer pour chercher refuge ailleurs dans le pays. Le Liban, qui compte 4,5 millions d’habitants, accueille non sans peine 1,2 millions de réfugiés syriens. Un nombre croissant d’entre eux vivent dans des conditions difficiles, dans des camps à la frontière avec la Turquie et la Jordanie.

Le camp de réfugiés d'Idomeni, Grèce, mars 2016.Le camp de réfugiés d’Idomeni, Grèce, mars 2016. Photo: Pablo Tosco/Oxfam

À l’arrivée en Europe : la précarité

Nombre des migrants et des réfugiés qui atteignent l’Europe se heurtent chaque jour à l’incertitude et à des problèmes très concrets, qu’il s’agisse d’obtenir de simples renseignements ou de faire face au risque grandissant que représentent la traite d’êtres humains et le trafic de clandestins. 

Les fermetures de frontières et les restrictions d’accès au territoire européen ont terriblement aggravé la situation de ces personnes vulnérables et ont engendré une crise humanitaire. À la suite de la mise en œuvre de l’accord conclu entre l’Union européenne et la Turquie, en mars 2016, et de la fermeture de la route des Balkans occidentaux, 63 000 personnes se sont retrouvées bloquées en Grèce, ainsi que plus de 8 000 en Macédoine et en Serbie.

Après avoir traversé la Méditerranée au péril de leur vie, celles et ceux qui arrivent en Italie et en Grèce croient avoir enfin trouvé refuge. Mais au lieu de cela, ils se retrouvent dans des sites surpeuplés où il manque de tout : nourriture et services de base, tels que les soins médicaux, l’approvisionnement en eau et l’assainissement.

Dans les Balkans, il arrive souvent qu’ils soient maltraités par les forces de police qui recourent à la violence et à l’intimidation pour les refouler illégalement et leur refuser l’accès aux procédures de demande d’asile.

Distribution de kits d’hygiène à Aleppo, en Syrie.Distribution de kits d'hygiène à Aleppo, en Syrie. Photo: Humam Banna/Oxfam

Notre action

Depuis le début de nos opérations en Grèce, en Serbie, en Macédoine et en Italie, nous avons porté assistance à 288 000 personnes. Outre une aide juridique et psychologique, nous leur fournissons des biens de première nécessité, tels que des vivres et des vêtements.

Protéger les personnes arrivant en Serbie et en Macédoine

Nous collaborons étroitement avec des organisations locales pour veiller à ce qu’elles puissent apporter l’aide et la protection voulues aux personnes nouvellement arrivées. En Serbie, nous portons également assistance aux migrants et demandeurs d’asile, aussi bien dans les sites d’hébergement officiels qu’en dehors. Nous distribuons de la nourriture, des kits d’hygiène, des vêtements et d’autres biens de première nécessité. Nous installons des systèmes d’alimentation en eau et d’assainissement, et nous dispensons un soutien psychologique et des conseils juridiques.

Fournir une aide d’urgence et un accompagnement psychologique en Italie

En Italie continentale et en Sicile, nous fournissons de la nourriture, des vêtements, des chaussures et des nécessaires de toilette, ainsi qu’un accompagnement psychologique et juridique durable aux personnes nouvellement arrivées. Nous aidons également les demandeuses et demandeurs d’asile à trouver un logement et à apprendre l’italien, et nous leur donnons de l’argent en espèces pour qu’ils puissent subvenir à leurs besoins les plus élémentaires. Nous hébergeons en outre des demandeuses et demandeurs d’asile directement arrivés du Liban avec un visa humanitaire, dans le cadre d’un programme unique en son genre, mené en coordination avec l’État italien.

Aider les réfugiés à vivre dans la dignité en Grèce

Nous avons commencé nos opérations sur l’île de Lesbos en octobre 2015, au moment où la situation humanitaire des personnes arrivant clandestinement de Turquie s’est rapidement détériorée. Nous avons fourni aux réfugiés de l’eau potable, des services d’assainissement, de la nourriture et des articles non alimentaires. Actuellement, nous dispensons une aide humanitaire à Athènes, à Lesbos et dans la région d’Épire, dans le nord-ouest de la Grèce. En savoir plus sur notre intervention humanitaire en Grèce (en anglais uniquement).

Apporter une aide vitale aux réfugiés syriens au Liban, en Syrie et en Jordanie

Nous aidons plus de 2 millions de personnes dans la région. Nous fournissons de l’eau potable et des services d’assainissement, mais aussi des biens de première nécessité aux familles qui ont tout perdu.

Au Liban et en Jordanie, nous approvisionnons les réfugiés syriens en eau potable et nous leur distribuons de l’argent en espèces et des bons d’achat pour des produits d’hygiène, ainsi que du matériel tel que des couvertures et des fourneaux. Nous aidons les familles à s’informer sur leurs droits et les mettons en rapport avec les services médicaux et d’aide juridique, notamment.

Nous fournissons également de l’eau potable aux personnes déplacées à l’intérieur de la Syrie de plusieurs manières : remise en état des infrastructures, acheminement par camion et réparation des puits.

Soutenez notre action auprès des réfugiés syriens