Timor-Leste (Timor Oriental)

timor leste

Le Timor-Leste (Timor oriental) est l’un des pays les plus pauvres de l’Asie du Sud-Est. Près de la moitié de sa population vit sous le seuil de pauvreté.

Le contexte

Le Timor-Leste est un pays principalement agricole : 75 % de sa population habite en milieu rural et vit de l’agriculture. Son économie est en croissance, principalement alimentée par des ressources naturelles en gaz et en pétrole. La malnutrition et les problèmes de santé sont généraux, et la plupart des ménages ne mangent pas à leur faim pendant au moins un mois par an.

Les inégalités entre zones rurales et zones urbaines sont particulièrement marquées. De nombreuses familles cultivent du maïs, du soja, des fruits et du riz, ce dernier constituant l’une des cultures les plus importantes dans le pays. 

Oxfam au Timor Leste

Les programmes d’Oxfam au Timor-Leste visent à répondre aux besoins de développement rural, afin de réduire la pauvreté et les inégalités entre les zones rurales et urbaines. 

Dans le domaine plus précis des moyens de subsistance, Oxfam soutient la coopérative agricole MCE-A, qui aide les familles rurales à accroître leurs rendements de riz et de café notamment, en diffusant de meilleures techniques de plantation, en dispensant des formations, en favorisant la transformation sur place et en améliorant l’accès aux marchés. MCE-A gère actuellement 22 coopératives pour un total de plus de 2 500 agricultrices et agriculteurs. Travailler en coopérative permet aux agricultrices et agriculteurs de partager leurs outils, leurs connaissances et leurs compétences, et d’accéder plus facilement à des microprêts pour l’achat de nouveau matériel.

Nous nous attachons également à renforcer les capacités de développement et à former des alliances et des partenariats plus solides avec d’autres pays et gouvernements.

En collaboration avec plus de soixante partenaires, nous encourageons la citoyenneté active afin d’améliorer le bien-être des hommes et des femmes qui vivent en zone rurale. Dans cette optique, nous renforçons la capacité de la société civile à influencer les processus qui garantissent que les politiques et pratiques nationales ont un impact positif sur les populations pauvres.