Six mois après le début des inondations au Pakistan

Redéfinir les priorités par le biais de la reconstruction

Publié le : 26 Janvier 2011

En juillet 2010, la mousson a provoqué des inondations aux conséquences dévastatrices pour le Pakistan, affectant entre 18 et 20 20 millions de personnes. Les crues ont inondé jusqu'à un cinquième de la superficie du pays, une zone plus vaste que l'Angleterre, détruisant partiellement ou entièrement plus de 1,6 million de foyers et provoquant des dommages estimés à 10 milliards de dollars, dont la moitié seulement dans le secteur agricole.

Six mois après, cette catastrophe est loin d'être résolue malgré les efforts considérables de l'aide humanitaire, dont de nombreuses personnes ont toujours besoin.

L'aide d'urgence en cours n'est qu'une première étape dans la reconstruction des communautés dévastées. Un programme de reconstruction national, favorable aux plus pauvres, est désormais nécessaire pour contribuer à un développement durable et juste, tout en renforçant l'aptitude du Pakistan à faire face aux catastrophes naturelles.

Ce document d'information évalue la réponse humanitaire apportée jusqu'à présent, la crise en cours et les défis qui se profilent six mois après le début des inondations.

Outre les activités de reconstruction mises en place immédiatement après la catastrophe, il analyse les problèmes politiques et socio-économiques essentiels que doit gérer l'État pakistanais, avec le soutien de la communauté d'aide internationale, pour aider la population vulnérable à reconstruire des communautés plus fortes et plus sûres et un pays plus équitable et plus autonome.

Permalink: http://oxf.am/ZAL