Inondations en Colombie : Oxfam amplifie son programme d'aide

“Sans l'apport d'une aide internationale substantielle, les inondations continueront à dévaster les maisons et les moyens de subsistance des plus pauvres et vulnérables du pays.”
Guillermo Toro
Responsable du programme d'Oxfam en Colombie
Publié le : 21 Décembre 2010

En réponse aux inondations désastreuses qui touchent la Colombie depuis plusieurs semaines, Oxfam augmente ses efforts afin de pouvoir venir en aide à 200 000 personnes. Au total, ces inondations affectent plus de deux millions de personnes dans 28 des 32 districts du pays.

Oxfam demande à la communauté internationale d'accroître son aide en réponse à cette situation d'urgence. Les pluies torrentielles risquent en effet de se prolonger pendant plusieurs semaines encore. 

Les inondations ont causé la mort de plus de 200 personnes. On estime aujourd'hui à 300 000 le nombre de gens qui ont dû quitter leurs maisons et se réfugier dans des abris temporaires.

"Ce sont les pires inondations que la Colombie ait connu en 60 ans", a déclaré Guillermo Toro, responsable de programme pour Oxfam en Colombie. "Il y a un besoin urgent d'eau potable et de toilettes pour éviter une catastrophe sanitaire. Les victimes ont également besoin d'aliments de base et d'abris temporaires." 

"Sans l'apport d'une aide internationale substantielle, les inondations continueront à dévaster les maisons et les moyens de subsistance des plus pauvres et vulnérables du pays. Jusqu'à présent, l'aide internationale a été insuffisante. Alors que gouvernement a estimé qu'il faudrait consacrer 5 milliards de dollars à la réponse à cette catastrophe, les pays riches n'ont déboursé à ce jour que 10,5 millions de dollars." 

Oxfam a envoyé des équipes dans les régions les plus affectées : Córdoba, Sucre et Chocó, au nord de la Colombie. Elles y distribuent de l'eau potable et y installent des sanitaires. En outre, elles évaluent les besoins dans différents endroits, dans le but d'amplifier le programme d'aide dans les semaines à venir.

Le gouvernement colombien a déclaré l'état d'urgence pour affronter cette situation. 

Le phénomène météorologique La Niña serait à l'origine des pluies. En provoquant une chute de la température de l'eau de l'Océan Pacifique, La Niña bouleverse les paramètres climatiques et cause des vents violents et de fortes pluies. 

Oxfam appelle à des dons pour pouvoir poursuivre ses efforts d'aide. Ces dons peuvent se faire via le site d'Oxfam UK.

Faits et chiffres sur les inondations en Colombie :

  • 1 959 928 personnes affectées
  • 60% du territoire du pays est touché
  • 71% de la population affectée vit dans des zones rurales et en périphérie des villes, où les services de base étaient déjà fort lacunaires avant les inondations
  • Des écoles ont été fermées, du bétail a péri, des centres de santé ont fermé, des services publics tels que l'électricité ont été suspendus, des maisons et des routes ont été détruites, des nouveaux cas de paludisme et de fièvre dengue ont été identifiés et 680 000 hectares de récoltes ont été dévastés
  • Depuis début décembre, le niveau d'eau des lacs et rivières a augmenté de 300%

En savoir plus

La réaction d'Oxfam face aux inondations en Colombie

Contacts

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

  • Damaris Castillo Romero, Chargé de médias, Colombia +5731 080 33792 dcastillo@oxfam.org.uk 
  • Ana Caistor Arendar, Coordinatrice régionale pour les Médias et la communication d'Oxfam + 52 1 551320 9949 aarendar@oxfam.org.uk
Permalink: http://oxf.am/Zpt