Comment nous luttons contre les inégalités pour vaincre la pauvreté et les injustices

Fatoumata Tangara, 14, has been a peer educator for 2 years.

Fatoumata Tangara, 14 ans, est une jeune éducatrice depuis 2 ans. Elle estime qu’il est important que les jeunes parlent à d’autres jeunes, car « parfois, quand on parle avec des adultes, on ne peut pas tout dire ». Elle ajoute qu’il faut également sensibiliser les parents pour qu’ils permettent à leurs filles d’aller à l’école et d’y rester. Photo: Laeïla Adjovi/Oxfam

Les modèles économiques actuels n’ont pas tenu leurs promesses. Des systèmes défaillants et sexistes ont entraîné la concentration du pouvoir dans les mains d’une petite minorité, au détriment des personnes les plus pauvres et les plus marginalisées de la planète. Ils ont aggravé une crise climatique qui détruit les moyens de subsistance et met en péril la vie de millions de personnes. Ils perpétuent des formes d’inégalités multiples et interdépendantes, qui sont la cause première de la pauvreté et des injustices. Partout dans le monde, des personnes se voient refuser la possibilité de se forger un avenir.

Pourtant, les inégalités extrêmes ne sont pas une fatalité. Un monde meilleur est à notre portée. Un monde où les femmes et les filles ont un pouvoir d’action, où les populations sont libérées des chaînes de la pauvreté et où chacun-e a la possibilité de s’épanouir.

Ce que nous faisons

Aux côtés de milliers de partenaires et d’alliés, nous travaillons dans 70 pays, dans toutes les régions du monde, afin de donner aux communautés les moyens de se construire une vie meilleure, de renforcer leur résilience et de protéger leurs moyens de subsistance, même en temps de crise. Parce que nous voulons des solutions pérennes, nous luttons contre les inégalités qui alimentent la pauvreté et les injustices. Nous nous attaquons aux systèmes, pas seulement aux symptômes, et nous faisons campagne en faveur d’un changement profond et véritable.

Valerie Mukangerero walks to her pineapple farm in Rwamurema village, eastern Rwanda. Credit: Aurelie Marrier d'Unienville/Oxfam

Valérie Mukangerero, 53 ans, travaille sur ses terres, dans le village de Rwamurema (district de Kirehe, Rwanda). Photo : Aurelie Marrier d'Unienville/Oxfam

Notre vision pour un monde juste et durable

Nous croyons que toutes les vies ont la même valeur. Personne ne devrait être victime de discrimination ni vivre dans la pauvreté. Nous voulons un monde juste et durable dans lequel chacun-e peut, en toute sécurité, demander des comptes aux personnes qui détiennent le pouvoir, revendiquer ses droits fondamentaux et se construire un avenir meilleur.

Nous apportons une aide directe aux personnes et communautés qui vivent dans la pauvreté, surtout dans les pays du Sud. Nous nous efforçons de soutenir le travail des personnes qui luttent contre la discrimination, l’exclusion et l’exploitation.

Mais pour que le changement soit durable, il doit être systémique. Pour y contribuer, nous nous mobilisons afin de transformer les systèmes qui ont le plus grand impact sur la vie des gens.

Pour être juste, l’économie doit être inclusive, afin de favoriser l’égalité, de protéger la planète et de mettre fin à la pauvreté. Elle doit renforcer la cohésion sociale et encourager l’autonomisation économique des femmes et des groupes marginalisés. Elle doit promouvoir les droits de tous les travailleurs et travailleuses, garantir la protection sociale et veiller à la viabilité des moyens de subsistance et des ressources de la planète.

Dans notre monde marqué par de profondes inégalités, il est essentiel de faire progresser l’égalité entre les genres pour lutter contre la pauvreté et les injustices. Une société ne saurait être égalitaire tant que les femmes et les filles n’ont pas la capacité d’agir sur leur propre vie. Nous devons remettre en question les normes sociales et les systèmes de croyance néfastes qui sous-tendent les rapports de force et les inégalités entre les genres, surtout lorsqu’elles affectent le plus les femmes en situation de pauvreté. Pour y parvenir, il faut dénoncer les pratiques patriarcales qui empêchent les femmes de faire valoir leurs droits.

Les changements climatiques sont une catastrophe d’origine humaine qui ont d’ores et déjà anéanti une partie des progrès réalisés dans la lutte contre la pauvreté et les inégalités. La crise climatique rend les communautés vulnérables encore plus fragiles et exacerbe les risques de conflits et de catastrophes. Pour inverser le cours des choses, les gouvernements et les entreprises doivent mettre un terme à leurs pratiques destructrices et investir dans des solutions durables. Les organisations féministes, de jeunes et des peuples autochtones doivent être davantage entendues dans les négociations sur les changements climatiques. En outre, elles doivent prendre la tête de la transition vers des solutions économiques plus écologiques et plus équitables.

Les normes internationales et les cadres multilatéraux sont constamment mis à mal. La tendance actuelle au populisme et à la restriction des droits érodent les acquis durement obtenus par le mouvement mondial en faveur des droits des femmes, ainsi que les progrès accomplis dans la lutte contre la pauvreté. L’opinion publique exige plus que jamais des systèmes de gouvernance inclusifs et redevables qui garantissent le respect des droits humains et la protection de la planète. Pour favoriser un avenir juste et durable, la société dans son ensemble doit disposer de tribunes sûres et dynamiques qui lui permettent de demander des comptes aux responsables qui sont au pouvoir.

Aisha is one of Docoloha's community health promoters. Together with other women, she trains the community on hygiene, water and waste management. Credit: Pablo Tosco/Oxfam

Aisha est l'une des personnes responsables de la promotion de l'hygiène au sein de la communauté de Docoloha, au Somaliland. Avec d'autres femmes, elle forme la communauté aux pratiques d'hygiène, à la gestion de l'eau et de l'assainissement. Photo: Pablo Tosco/Oxfam

La façon dont nous travaillons est tout aussi importante que ce que nous faisons

Nous sommes guidé-e-s par notre vision, notre mission et nos valeurs, ainsi que le changement transformateur auquel nous aspirons. Nous savons que pour relever les défis d’un avenir imprévisible, nous devons développer de nouvelles compétences, innover et améliorer notre capacité à nous adapter rapidement à des contextes changeants.

Nous savons à quel point les inégalités qui sont à l’origine de la pauvreté et des injustices sont complexes et multiples. Elles sont engendrées et entretenues par des systèmes interdépendants profondément ancrés dans la société, tels que le patriarcat, le sexisme, le système des castes et le racisme, qui peuvent nuire à n’importe qui, n’importe où.

Grâce à notre approche multidimensionnelle, nous sommes en mesure de faire la différence et de nous distinguer par notre impact.

Icon: couple

Nous effectuons toutes nos analyses sous le prisme du féminisme, en tenant compte de la justice de genre et des droits des femmes dans toutes nos activités.

Icon: megaphone

Nous portons la voix et les actions des personnes qui vivent dans la pauvreté et qui subissent des injustices, et travaillons avec celles et ceux qui défendent leurs causes.

Icon: world

Nous pensons et agissons tant au niveau local que mondial. Nous forgeons des alliances à l’intérieur des régions et entre celles-ci, ainsi que du niveau local au niveau mondial.

Icon: emergency kit

Nous travaillons avec les communautés avant, pendant et après les crises pour renforcer leur résilience, sauver des vies et s’attaquer ensemble aux causes profondes des conflits et des catastrophes.

Icon: computer mouse

Nous tirons parti du pouvoir et de la capacité d’influence des nouvelles technologies, en élargissant les espaces numériques et mettant à profit le potentiel qu’ils offrent aux militant-e-s pour la justice sociale.

Icon: wrench

Nous nous mobilisons pour transformer les systèmes qui perpétuent la pauvreté et les injustices. Nous innovons, tout en identifiant et en développant des solutions durables qui sont fondées sur l’expérience et des données probantes.