Albanie

Albania

L’Albanie se trouve dans la péninsule des Balkans, en Europe du Sud-Est. Ce pays, d’une population de près de 2,9 millions d’habitant-e-s, arrive aujourd’hui à la croisée des chemins. Malgré des avancées considérables, sa démocratie reste fragile. Les perspectives d’avenir du pays dépendront dans une large mesure de la capacité de son gouvernement à assurer une bonne gouvernance, à stimuler la croissance économique, à garantir l’État de droit et à lutter plus énergiquement contre la corruption.

L’Albanie connaît une pauvreté généralisée et de graves difficultés sociales. Le taux de chômage s’élève à près de 29 % et 15 % de la population vit sous le seuil de pauvreté.

Dans les zones rurales, la pauvreté se réduit lentement face aux nombreux facteurs contribuant plutôt à l’aggraver. Le statut social et économique inférieur des femmes a notamment favorisé la stagnation et la pérennité de la pauvreté dans le pays.

En Albanie, traditionnellement, ce sont surtout les femmes qui se chargent d’assurer le bien-être de la famille, alors qu’elles ont moins accès que les hommes aux ressources qui pourraient les aider à assumer ces responsabilités. Le taux de chômage élevé des femmes dans le pays tient à plusieurs facteurs : un faible niveau d’instruction et de formation professionnelle, un statut inférieur au sein de la famille et les violences domestiques dont elles font l’objet limitent leur accès au marché du travail et leur participation à la vie publique et politique.

Après l’ouverture du pays en 1991, l’émigration et l’exode rural ont accéléré la désintégration de la famille patriarcale traditionnelle, dans laquelle trois générations vivent sous le même toit. Cependant, les traditions patriarcales se maintiennent en ce qui concerne les questions liées au chômage, à la pauvreté et à la sécurité personnelle, et les femmes et les filles albanaises se voient encore privées de nombre de leurs droits fondamentaux, en particulier dans les zones rurales et pauvres.

Oxfam en Albanie

Oxfam s’emploie à réduire la pauvreté en collaboration avec des partenaires locaux. Nous axons nos activités sur le renforcement des capacités des autorités locales et des organisations de la société civile, ainsi que le soutien à un développement local durable, afin de garantir que les citoyen-ne-s peuvent exercer leurs droits et améliorer leurs conditions de vie.

Nous réduisons le risque que davantage de personnes basculent sous le seuil de pauvreté, en améliorant l’accès aux débouchés et aux ressources pour les groupes de population vulnérables, isolés et exclus ne disposant pas de revenus stables.

Nous cherchons à renforcer la participation des femmes à l’économie et à les aider à devenir actrices du changement en promouvant le développement durable et en participant aux décisions politiques.

Nous contribuons à améliorer la mise en œuvre des normes environnementales et favorisons une gestion innovante des ressources naturelles, afin de limiter le changement climatique et de renforcer la résilience des femmes et des hommes en situation de vulnérabilité dans les zones urbaines et rurales.

Nos activités sont axées sur les besoins des communautés locales, que nous avons identifiés au fil des années grâce à notre expérience du terrain et à notre coopération avec des partenaires de la région. Nos activités reposent sur quatre approches :

  • Participation et équité sociale : les personnes les plus étroitement concernées doivent jouer un rôle moteur et prendre une part plus active dans les décisions.
  • Autonomisation : les citoyen-ne-s, notamment les femmes, doivent avoir les moyens de prendre des décisions et de faire des choix en connaissance de cause pour surmonter leurs problèmes communs.
  • Mise en réseau : le développement de réseaux est essentiel pour partager les connaissances et les enseignements tirés au sein d’un secteur. Cela aide à identifier les bonnes pratiques et à améliorer les politiques.
  • Partenariat public-privé : le modèle du partenariat public-privé permet une utilisation plus efficace des deniers publics et encourage la société civile à assumer un rôle de premier plan dans la résolution des problèmes rencontrés par les communautés locales.

L’équipe d’Oxfam en Albanie fait partie du bureau régional d’Oxfam basé en Bosnie-Herzégovine. Les équipes des deux pays, dans lesquels Oxfam est active depuis le début des années 1990, travaillent en étroite collaboration.