Samoa

Samoa.154.ONZ.Credit-Jane Ussher

Aux Samoa, les plages bordées de palmiers et les eaux turquoises peuvent donner une impression de paradis, mais de nombreuses communautés rurales y vivent sous le seuil de pauvreté. Plus de 25 % de la population vit dans l’extrême pauvreté, n’ayant pas les moyens de satisfaire régulièrement ses besoins essentiels, notamment en matière d’alimentation, d’énergie et de médicaments.

Les communautés rurales isolées souffrent d’un manque de perspectives économiques et peinent à gagner leur vie. De plus en plus de villageoises et villageois, surtout les jeunes, partent chercher du travail dans la capitale, Apia. Cet exode rural affaiblit le secteur agricole et entraîne le développement de problèmes sociaux en ville : logement de mauvaise qualité, nutrition insuffisante, pression accrue sur des services tels que la distribution d’eau et d’électricité. De plus, l’intensification des catastrophes naturelles, notamment des cyclones, a un impact dévastateur sur le pays et son économie. 

Le mode de vie traditionnel, le « fa’a samoa », a toujours une influence importante dans le quotidien de la population. Oxfam estime que, pour être efficace, le modèle de développement du pays doit prendre en compte les valeurs, la culture et les traditions samoanes. Et comme personne ne connaît mieux les besoins d’une communauté que ses propres membres, nous collaborons avec un partenaire local.

Oxfam aux Samoa

Depuis 2001, Oxfam travaille en partenariat avec Women in Business Development Inc (WIBDI). Ensemble, nous développons des moyens de générer des revenus pour les populations rurales.

Moyens de subsistance: Oxfam aide les familles rurales à mettre en œuvre des techniques simples de transformation de la noix de coco pour produire une huile à haute valeur ajoutée et prête à l’exportation, dont elles peuvent tirer des revenus plus élevés et plus durables. Nous apportons également un soutien aux petits producteurs et productrices de bananes Misiluki certifiées bio et destinées à l’exportation vers la Nouvelle-Zélande, et nous aidons WIBDI à relancer le tissage artisanal de nattes en fibres de pandanus, autre produit de valeur supérieure dont la vente peut constituer une source substantielle de revenu.