Tokelau

Les Tokelau sont un pays polynésien associé librement à la Nouvelle-Zélande.

L’isolement géographique, le manque d’infrastructures, la rareté des ressources naturelles, un phénomène de dépeuplement et les catastrophes naturelles sont autant de freins à leur développement. Les aides et les envois de fonds en provenance de la Nouvelle-Zélande revêtent dès lors une importance cruciale.

Le changement climatique fait peser une grave menace sur nombre des communautés de l’archipel. Pour combattre ce phénomène et donner l’exemple au reste du monde, les Tokelau sont devenues le premier pays à couvrir l’ensemble de ses besoins énergétiques à partir de ressources renouvelables.

Les Tokelau constituent la plus petite économie au monde. En l’absence de liaison aérienne, seul un bateau, qui s’y rend trois fois par mois, relie l’archipel au reste du monde.

Pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, Tokelau a des ressources beaucoup plus importantes que les autres pays polynésiens grâce à un secteur privé plus dynamique, à une agriculture commerciale bien développée et à une industrie du tourisme largement implantée. Les Tokelau affichent également l’un des taux d’emploi formel les plus élevés du Pacifique. Par rapport aux autres États insulaires de la région, le secteur industriel concentre plus d’emplois, tandis que les services publics et communautaires en fournissent moins. L’agriculture représente une part importante des exportations, ainsi que les ressources halieutiques et le copra.

Oxfam aux Tokelau

Oxfam renforce actuellement ses liens avec les organisations de la société civile de la région et les sociétés locales de la Croix-Rouge afin de pouvoir porter assistance en cas de catastrophe naturelle.