République démocratique du Congo

Displaced Congolese join in on a Easter church ceremony inside an Internally Displaced Persons (IDP) camp in Bunia, April 01, 2018.

Nous avons la vision d’une RDC où les femmes et les hommes ont une plus grande capacité à faire entendre leur voix dans les décisions qui les concernent, bénéficient d’un gouvernement responsable et accèdent aux ressources qui leur permettent d’améliorer leur qualité de vie.

-3.557283, 23.554688

Vaste pays riche en minerais, la République démocratique du Congo (RDC) connaît une longue histoire de conflits, de pauvreté et de non-respect des droits humains. La RDC a été classée 176ème sur 187 pays au classement mondial de l’Indice de développement humain de l’ONU pour 2015, et le pays n’a atteint aucun des objectifs du Millénaire pour le développement. Le taux de pauvreté reste supérieur à 80 %, et l’espérance de vie est de 58 ans.

Les conflits récents et prolongés dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, du Kasaï et du Tanganyika ont laissé 13 millions de personnes dans le besoin. Avec ses 4,5 millions de personnes déplacées internes, la RDC a été classée par le Centre pour la surveillance des déplacements internes (IDMC) comme le pays le plus touché par les déplacements liés aux conflits dans le monde. En outre, le pays a connu dix épidémies d’Ebola, une maladie mortelle, depuis 1976. Ces crises successives ont fait basculer les communautés vulnérables dans une plus grande pauvreté.

Notre action en RDC

Oxfam intervient en RDC depuis 1961 et travaille actuellement dans six provinces, à savoir le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, l’Équateur, l’Ituri, le Tanganyika et le Kasaï. Notre action est principalement axée sur des projets humanitaires et de développement dans les communautés les plus vulnérables. En RDC, Oxfam est l’une des rares organisations pouvant effectuer un travail d’influence et de plaidoyer afin d’accélérer le changement.

Nous avons la vision d’une RDC où les femmes et les hommes ont une plus grande capacité à faire entendre leur voix dans les politiques et les décisions qui les concernent, bénéficient d’un gouvernement responsable et accèdent aux ressources qui leur permettent d’améliorer leur qualité de vie.

En tant qu’acteur humanitaire de premier plan au niveau national, Oxfam apporte une aide de qualité rapide et efficace aux personnes touchées par les crises. Nous fournissons actuellement de l’eau potable, des services d’assainissement et une aide alimentaire d’urgence à environ 700 000 personnes déplacées internes, réfugiées, ainsi qu’aux communautés d’accueil.

Oxfam fournit un accès à long terme à de l’eau potable et permet aux communautés et aux écoles de créer leurs propres programmes locaux afin de gérer et d’entretenir les installations d’eau et d’assainissement. En collaboration avec d’autres organisations, nous offrons également de l’éducation en santé publique et sur les bonnes pratiques d’hygiène afin de contribuer à freiner la propagation de maladies mortelles.

La justice de genre et l’égalité entre les genres sont intégrés dans tous les programmes d’Oxfam en RDC. Nous travaillons avec les communautés de femmes et les organisations de défense des droits des femmes pour nous assurer que nos programmes contribuent aux changements de comportements et donnent aux femmes les moyens de participer aux décisions qui affectent leur famille et les communautés.

Au fil des ans, Oxfam a aidé les communautés à s’organiser en comités capables d’identifier et de répondre aux menaces pour la sécurité de la population, par l’entremise de mécanismes d’autoprotection et de plaidoyer. Cette approche encourage les autorités locales à respecter leur devoir de protection envers les populations civiles.

Oxfam apporte un soutien aux agriculteurs/trices du pays pour la culture de produits tels que le manioc, le café, les haricots et le soja, qui sont résistants aux maladies et assurent un approvisionnement régulier en nourriture. Nous les aidons également à former des coopératives agricoles qui leur permettent de partager leurs connaissances sur les bonnes pratiques agricoles, notamment la planification des cultures et l’établissement de budgets. Grâce à ces coopératives, les agriculteurs/trices accèdent à des marchés plus nombreux et plus importants et vendent leurs produits à de meilleurs prix.

En lien avec notre programme de protection, notre approche en matière de gouvernance met l’accent sur la facilitation d’un dialogue positif entre les populations locales et les autorités civiles et militaires. Nous donnons la priorité à la promotion sociale des femmes et appuyons la population en lui transmettant des connaissances sur les droits humains, la confiance et les compétences nécessaires pour agir afin de remédier aux abus et violations.

Nos partenaires

Oxfam travaille actuellement en étroite collaboration avec de nombreuses organisations de la société civile nationale ainsi que plusieurs ministères et services gouvernementaux. Le travail d’Oxfam est financé par différents bailleurs internationaux tels que le Bureau de l’aide d’urgence en cas de catastrophe (OFDA) des États-Unis, Affaires mondiales Canada (AMC), la Direction du développement et de la coopération (DDC) suisse et le Service de la protection civile et des opérations d’aide humanitaire européennes (ECHO). Nous sommes également partenaires d’agences des Nations Unies, dont le Programme alimentaire mondial (PAM), l’UNICEF et le FNUAP.