Derrière le code-barre: des inégalités en chaînes

Les inégalités sont omniprésentes dans l’ensemble de l’économie mondiale, et le secteur agro-alimentaire ne fait pas exception à la règle. Au sommet, de grands supermarchés et d’autres géants de l’alimentaire dominent les marchés mondiaux de l’alimentation, ce qui leur permet d’extraire de la valeur d’immenses chaînes d’approvisionnement qui s’étirent à travers le monde, alors que tout en bas de la pyramide, le pouvoir de négociation des paysans et des travailleurs ne fait que s’amenuiser dans bien des pays producteurs.

Il en résulte des souffrances humaines généralisées parmi celles et ceux qui produisent l’alimentation en vente dans les supermarchés du monde entier. Cette situation n’a rien d’une fatalité. Les pays, les entreprises alimentaires, les paysans et les travailleurs, ainsi que les citoyens du monde entier ont tous leur rôle à jouer pour rééquilibrer le pouvoir dans les chaînes d’approvisionnement alimentaire et faire en sorte de mieux récompenser les producteurs de notre alimentation.

Ce rapport lance la nouvelle campagne d’Oxfam qui vise à exposer les causes profondes de la souffrance humaine qui sévit dans les chaînes alimentaires et à mobiliser le pouvoir des consommateurs du monde entier en vue d’y mettre fin, en se concentrant en premier sur le rôle des supermarchés.