Crise climatique et alimentaire en Afrique de l’Est et centrale

Amina (50) is the mother of 12 children. She arrived in the Gunagado displacement camp after the drought killed her family's cattle and an outbreak of disease endangered her family.

Amina, 50 ans, est arrivée dans le camp de déplacés de Gunagado pour trouver de la nourriture et de l'eau après que la sécheresse a décimé son cheptel. Les communautés pastoralistes de la région Somali ont été particulièrement touchées par quatre années de pluies irrégulières qui ont causé la perte de leur bétail. Photo: Pablo Tosco/Oxfam

La Corne d’Afrique, l’Afrique de l’Est et l’Afrique centrale sont en proie à une crise alimentaire dévastatrice. Plus de 44 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire, tandis que les conditions météorologiques extrêmes ont entraîné une pénurie généralisée de nourriture et d’eau. Oxfam intervient sur le terrain mais nous avons impérativement besoin de votre aide pour sauver plus de vies.

Le triple fléau du climat, de la COVID-19 et des conflits

Le climat changeant, caractérisé par des pluies irrégulières, a entraîné une sécheresse sévère et prolongée depuis 2021 dans la Corne d’Afrique, en Afrique de l’Est et centrale. Ce bouleversement vient s’ajouter aux conflits, à la COVID-19 et à la pire invasion de criquets pèlerins depuis 70 ans, aggravant la situation humanitaire déjà catastrophique de la région.

De nombreuses récoltes ont été déficitaires et des millions d’animaux d’élevage dont les familles dépendent pour leur nourriture et leur subsistance sont morts ou ont été gravement affaiblis. Plus de 13 millions de personnes ont été déplacées à la recherche d’eau et de pâturages, et des millions d’autres ont été contraintes de fuir leurs terres et leur foyer en raison des conflits.

Plus de 44 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire en Éthiopie, en Somalie, au Kenya et au Soudan du Sud et plus de 30 millions de personnes sont confrontées à de graves problèmes de faim, des chiffres qui pourraient encore augmenter sous l'effet de la guerre en Ukraine et de ses conséquences sur les systèmes alimentaires mondiaux, les prix de l'énergie et l'économie mondiale.

« En quarante ans d’existence, je n’ai jamais rien vu de semblable à ce qui se passe ici. Les catastrophes se sont enchaînées ces quatre dernières années : inondations, sécheresse, famine, violences ou encore COVID-19. C'est trop. Je suis épuisée. Si ça continue, je ne sais pas si mes filles survivront jusqu’à l’âge adulte. »

Nyadang Martha, Akobo, Soudan du Sud

Des millions de personne ont besoin d’aide en urgence

Kenya

La production agricole a diminué de 7 % au Kenya qui a déclaré un état de catastrophe nationale: 3,5 millions de personnes sont dans une situation d’insécurité alimentaire extrême et ont besoin d’aide humanitaire. 1,4 million d’animaux d’élevage sont morts. Les femmes et les enfants sont les plus touchés, confrontés à l’augmentation des violences basées sur le genre et des mariages forcés.

Éthiopie

L'Éthiopie connait sa crise alimentaire la plus grave depuis 2016. Dans la seule région Somali, 3,5 millions de personnes sont confrontées à des pénuries sévères d’eau et de nourriture. Près d’un million d’animaux d’élevage sont morts, laissant les communautés pastorales, dont la survie dépend entièrement de leurs troupeaux, totalement démunies. 9,4 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire.

Somalie

90 % du pays est confronté à une sécheresse sévère. Le manque d’accès à l’eau potable et aux installations sanitaires et d'hygiène a aggravé les risques de maladies hydriques et des violences basées sur le genre. 7,7 millions de personnes (plus de la moitié de la population) ont besoin d’aide humanitaire. 44 % des enfants âgés de moins de cinq ans souffrent de malnutrition sévère.

Soudan du Sud

Au cours des cinq dernières années, des pluies saisonnières précoces ont causé des inondations importantes à l’échelle nationale et entraîné le déplacement de centaines de milliers de personnes. Des infrastructures ont été détruites, ce qui a eu des répercussions sur la production agricole et les revenus. Plus de 70 % de la population (soit 8,3 millions de personnes) ont besoin d’aide humanitaire.

Oxfam et ses partenaires aident actuellement des millions de personnes et apportent un soutien vital au Kenya, en Somalie et bientôt en Éthiopie. Notre objectif est d’aider plus de 1,5 millions de personnes en leur fournissant en urgence de la nourriture, de l'eau potable, des installations sanitaires, des abris et une aide monétaire rapide et flexible. Nous aidons également les communautés à être plus résilientes face aux changements climatiques en travaillant sur des programmes de réhabilitation et en fournissant des solutions durables pour l'avenir.

L’Afrique de l’Est ne peut pas attendre. La crise alimentaire due au climat et la sécheresse s’aggrave et le bilan humain pourrait être catastrophique. Le nombre de personnes exposées au risque de faim extrême devrait augmenter considérablement dans les mois à venir, surtout si la prochaine saison des pluies fait à nouveau défaut.

Vous pouvez empêcher le pire en soutenant le travail d’Oxfam et en apportant une aide vitale aux personnes qui en ont le plus besoin.